De Vancouver à Tofino

Nous voilà enfin partis de Vancouver, après plus de 5 mois.

Par un jour de soleil, alors que la pluie était prévue, nous donnons les premiers coups de pédale en partance de chez Fernando et Terry (Thank you again for your kindness!), en compagnie de Marina. Enfin, c’est le grand démarrage du projet Sur la Route du Patrimoine!!!

Après plus de 5 mois scotchés à Vancouver, on en avait presque oublié les motivations de notre départ d’Europe. Les derniers préparatifs nous ont aidés à remettre les pendules à l’heure.

Premier objectif: rejoindre Horseshoe Bay, l’embarcadère du ferry pour rejoindre la fameuse Ile de Vancouver. Malgré nos premiers efforts, nous n’arriverons pas à prendre le ferry escompté. Le chargement est lourd, à peu près 40 kg chacun (2 sacs arrière + 2 sacs avant pour Miguel, 2 sacs arrière + sac de guidon + remorque trailer avec gros sac pour David) et la route vallonnée pour arriver là-bas nous a cuit les cuisses pas très entraînées (pas du tout pour tout dire)…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après la traversée en ferry jusqu’à Nanaimo, nous rejoignons Jamie, notre couchsurfer pour la nuit. Pour ceux qui ne savent pas encore ce qu’est cette bête étrange, couchsurfing.com est un réseau international reliant des particuliers désirant partager leur expérience en hébergeant des voyageurs ou étant hébergé par des résidents locaux, tout cela gratuitement, sans obligation de rendre le service, pour le plaisir de partager… Le lendemain, Jamie nous aidera à régler un peu mieux nos vélos avant de partir pour le nord.

D’emblée, nous respirons les pots d’échappement des populaires pick-ups et autres espèces d’énormes engins à 4 roues ultra-polluant qui est plaie dans ces contrées d’Amérique du Nord. Nos pauvres Clio ou 205 se sentiraient bien singulières. Bref, la route qui nous mène à Qualicum Bay est bien vallonnée, et c’est une bonne préparation pour la suite. En fin de journée, nous atteignons sous la grêle notre premier rdv chez Tom & Rosie, accueillis par le neveu Jamie (encore un autre) pour visiter les Spherical Tree Houses (futur article sur le blog). Super accueil et discussion à refaire le Monde. A la tombée de la nuit, ne sachant pas où aller dormir, on rejoint la mer pour planter le camp sous un panneau « accès public interdit » dans un camping fermé. Première nuit glaciale dans notre superbe tente Tatonka Gronland 3. Mal dormis, ça promet… Heureusement, le Fish & Chips nous « requinquera » avant la traversée de l’Ile vers Tofino.

Donc cette traversée d’environ 210 km ce fera en 3 jours, pas mal pour un début. Avec le chargement, les plats sont presque des côtes. Nous mettons les premiers pieds à terre dans les pentes de plus de 6%. La neige sur le bas-côté fait son apparition. On galère encore la 2ème nuit pour trouver le lieu de campement à la tombée de la nuit. Les paysages alternent entre montagnes abruptes, marécages et lacs, rivières paradis des pêcheurs, forêts anciennes humides avec d’énormes troncs (que nous n’avons plus guère en Europe). On se régale les yeux quand on ne les a pas collés au bitume. On ne croise aucun cycliste sur la route… Étrange…  Cette nuit nous aurons le temps de poser le camp, de prendre un bain rapide dans un lac très froid et de cuisiner. Les passagers d’une caravane aura tellement pitié de nous en nous voyant congelés qu’elle nous offrira 2 donuts qui nous apparaîtront extraordinaires.

Nuit pluvieuse. On approche de la forêt humide, on sait pourquoi elle est si verte et luxuriante! Mais on arrive à destination dans le Pacific Rim National Park, lieux arrosé de quelques 2 mètres d’eau par an, habitats de rares forêts anciennes (c’est-à-dire de forêts jamais exploitées par l’Homme, impensables pour nous autres Européens!). C’est aussi un coin de la Colombie britannique très « relax », paradis des surfeurs, de citadins en quête de Nature vierge pour voir des baleines ou des ours, faire du kayak de mer… Un paradis aussi menacé par certaines activités humaines comme l’exploitation forestière ou les élevages de poissons malgré les protections en vigueur. Nous arrivons donc assez contents à Tofino chez Jamie (encore, décidément!) pour passer 2 jours et s’imprégner un peu des lieux, malheureusement pas assez. Nous apprenons alors la différence entre Veggie et Vegan.

Nous avons fait quelques balades à Tonquin Beach, dans le village très bohème de Tofino, et surtout roulé le long de la fameuse Long Beach, à perte de vue. Extra! Nous aurons visité la forêt ancienne avec ces énormes Cèdres rouges et Ifs et Epicéas. L’humidité est bien là. Malheureusement pas assez à mon goût. Nous avons rencontré le Clayoquot Biosphere Trust qui s’occupe de ce territoire reconnu depuis 2000 comme une réserve de Biosphère par l’Unesco, entretien dont nous parlerons plus tard.

Profitez des photos

La civilisation nous appelle déjà. Nous prenons le bus pour rejoindre Victoria au sud de l’Ile à quelques 300 km de Tofino car notre plan de refaire le chemin inverse à vélo ne nous excite pas trop et cela nous ferait rater nos rdv à Victoria. Donc nous voilà à Victoria, capitale de la Colombie-britannique. Nous retrouverons nos amis Emilie et Juan pour passer un merveilleux weekend de Pâques en parcourant une partie du Juan de Fuca Trail. Temps estival. Littéralement sublime!

Publicités

Share a Comment!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s