Nos 10 Contre-Vérités sur le Mexique

Lorsque l’on voyage, nous avons tous , heureusement ou malheureusement, les préjugés et les attentes vis-à-vis du pays visité et de ses habitants. Nous avons entendu beaucoup de choses sur le Mexique. Avant notre départ de France, mais surtout ici sur le continent américain , les médias , les gens qui, avant d’entrer dans le pays ou pire dans le pays même vous abreuvent de dires erronés ou de mauvaises rumeurs sur les régions voisines …  (Ah la peur du voisin a la peau dure!).
 
La plupart du temps , l’inconscience et le manque de connaissances conduisent à la peur du voisin, ce qui établit ces nouvelles rumeurs , ces fausses informations. C’est peut être tout simplement de l’égoïsme que de se sentir supérieur et mieux que ce voisin? D’un autre point de vue, parler aux gens locaux et s’informer sur le pays à travers les guides notamment est utile. Cela permet de vous préparer au voyage , vous immerger dans la culture , les traditions, comprendre et anticiper certaines situations , les conflits , les problèmes que vous rencontrerez bientôt, ou pas ! Il est question d’apprendre de sa propre expérience en gardant à tout moment ses capacités critiques d’analyse afin d’essayer de garder un peu d’objectivité.
 
A propos du Mexique , que nous avons traversé pendant pas moins de 6 mois à vélo, à travers 17 Etats de la République, nous avons découvert beaucoup de choses qui étaient fausses, partiellement fausses ou tout à fait vrai, à partir de NOTRE expérience personnelle. Parce que l’expérience de chacun est unique. Quelque chose qui paraît bien et extraordinaire pour vous peut sembler horrible ou dégoûtant à quelqu’un d’autre …
 
Voici donc nos 10 vérités sur le Mexique, notre ode à ce fabuleux pays!

 1. Cuisine mexicaine = tacos, burritos et tortillas :  VRAI et FAUX

 
Comida mexicana, patrimonio immaterial

Comida mexicana, patrimonio immaterial

Il est vrai qu’il est difficile d’échapper aux produits dérivés du maïs, plante socle et vénérée par les mexicains. Ceci dit, cela n’a rien à voir avec les tacos que vous pourrez manger hors du Mexique. Et ne demandez pas de burritos car c’est un fast-food développé par les Nord-Américains seulement. Les tortillas faites à la main, avec une farine de maïs bleu sont un régal (Puebla). Idem pour certains bar à tacos ambulant qui vous proposeront le plus souvent poulet, boeuf ou abâts avec divers assaisonnements plus les délicieusement épicés émincés d’oignons, coriandre et citron vert. Mon meilleur sur la place centrale d’Amecameca, DF.

Les dérivés de la farine de maïs  se dérivent à l’infini et prennent des noms différents selon les états. On les retrouve aussi dans les boissons comme l’atole. La cuisine mexicaine reconnue au même titre que la cuisine méditerranéenne ou la cuisine française comme patrimoine immatériel universel par l’UNESCO.

La cuisine mexicaine c’est aussi les flageolets et le chili (l’estomac parvient finalement à s’y habituer) et les fruits et légumes parfois frais (selon les saisons, avocats délicieux, mangues et ananas à tomber par terre, etc).

2. Mexique = corruption : VRAI

Nice policemen in Yucatan

Nice policemen in Yucatan

C’est ce que l’on dit du Mexique. Nous pouvons difficilement dire que c’est faux. Un problème endémique du Mexique (et plus généralement d’Amérique centrale). La corruption semble infiltrée à tous les niveaux administratifs et de pouvoir. Elle est liée au trafic illégal de drogue qui transitent par le Mexique.

Quelles preuves nous avons? Policiers intéressés qui proposent service contre rémunération alors qu’il s’agit de leur travail, ou essaient de faire payer plus cher aux frontières, guetteurs aux coins de rues dans beaucoup de lieux publics, détournements de fonds, favoritisme de certains. Là encore tout n’est pas noir, nous avons aussi rencontrés des policiers bien intentionnés et aidants (même plus que les offices de tourisme).

Au Michoacan, pourtant un des états les plus sensibles, nous avons passé un séjour charmant. Le partage de quelques jours au sein d’une famille nous a permis d’en savoir plus et de voir comment la corruption fait partie du quotidien des mexicains. Là-bas, l’autorité n’est pas le représentant local de l’Etat mais plutôt le Chef « El Jefe », représentant local du clan positionné dans l’état « Les chevaliers templiers ». C’est lui qui décide si vous pouvez agrandir votre maison, ouvrir votre entreprise dans la commune, accéder à ce poste de responsabilités… et aussi de faire le nuit et le jour, ou bien d’interdire la vente de tortillas le weekend. Autant dire qu’il est important de nouer de bonnes relations avec cette personne et son réseau. Le maire lui n’est qu’un pantin. Il est difficile de savoir si un habitant est des leurs ou pas. C’est ce qui protège ce système d’influence et empêche les révoltes de ses opposants. Ce que nous avons découvert aussi c’est que ce système n’est pas uniquement mauvais. En effet, localement notamment, les Chefs peuvent être très attachés au développement harmonieux de la communauté, comme le ferait un bon maire.

3. Mexique = insécurité, gangs, mauvaises personnes : FAUX

Oh non! Enfin ce n’est pas ce que nous avons vécu ni retenu des mexicains. Bien au contraire! Que ce soit à travers les réseaux d’hospitalité tels Couchsurfing ou Warmshowers que nous avons utilisé tout au long du voyage, ou bien avec quelques paroles échangées dans la rue avec les locaux, les portes se sont souvent ouvertes aux étrangers que nous sommes. Les mexicains nous ont donné une sacrée leçon d’hospitalité et de générosité. Cela s’est résumé souvent à « Mi casa es tu casa » (Ma maison est ta maison).

Nous retiendrons particulièrement les accueils chaleureux de Lourdes, Abe et Blanca, Sara, Glenda, Nathalia, famille Goana, Daniel et Jahaziel, Valentin, Jorge, Paola, Edgar, Stéphanie et Mao, Rodrigo et Lupita, Beti et Rodrigo, Alejandra, Luum Ayni, Javier, Victor, Stéphane, Oscar, Paco et Ursula parmi d’autres. Nous les remercions encore par cette petite dédicace pour avoir contribué à faire de notre voyage à travers le Mexique une belle aventure humaine.  Et notre expérience qui suit en Amérique centrale nous montre que ces valeurs sont partagées par beaucoup de personnes en Amérique centrale. Oui, le Monde est plein de bonnes personnes! Sortez de vos téléviseurs et des journaux pleins de terreur pour les rencontrer!

« Mi casa es tu casa » (Ma maison est ta maison)

C’est aussi ce que l’on peut entendre parfois des mexicains, mais il faut dire qu’il se promeut plus facilement l’insécurité du pays, lui-même rongé par la corruption et parfois les luttes entre gangs du trafic de drogue et les marionnettes d’autorité publiques (police, armée, pouvoirs locaux…). Il est vrai qu’il y a des personnes mauvaises, mais finalement comme dans tous les pays non? Suffit de « ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment », de ne pas avoir de mal-chance. A quoi il faut associer le fameux « Que dios los bendiga! » (Que Dieu vous bénisse!) pour accompagner notre départ (souvent trop rapide).

4. Mexique = grand pays diversifié : VRAI

Magnifique Guanajuato, UNESCO

Magnifique Guanajuato, UNESCO

Oh oui.

On peut facilement s’en rendre compte même si on ne balade pas à vélo. 6 mois à le parcourir et encore nous n’avons pas tout vu de la diversité extraordinaire du pays, tant naturelle que culturelle. Des déserts de la Basse Californie ou de Puebla, à la forêt tropicale de Nayarit et de la Péninsule du Yucatan en passant par les reliefs mouvementés, parfois volcaniques, des terres centrales du Chiapas ou Michoacan, des paysages à couper le souffle.

Des cultures vives, des langues indigènes pratiquées souvent plus que l’espagnol, notamment en zone maya, des merveilles artisanales transmises de générations en générations.

Soyez prévenus si vous comptez visiter ce pays : le Mexique va vous dépayser, enchanter vos sens. Le mieux est d’y passer au moins 3 semaines pour avoir un bon aperçu et prendre le temps de partager le quotidien des mexicains.

5. Tourisme au Mexique = plages et sites archéologiques : FAUX

Fameux paysages d'agaves

Fameux paysages d’agaves

La plupart des gens pensent aux plages quand ils pensent au Mexique . Cancun (et la Riviera Maya ) est le royaume du monde connu du tourisme de masse . Acapulco et Puerto Vallarta sont ses petits frères , avec plages de sable blanc , eaux chaudes , fonds marins turquoises . En outre, il est connu pour ses sites archéologiques comme Tenochtitlan et Chichen Itza .

Mais non, ce n’est pas uniquement ça le Mexique! Si vous êtes aventureux et curieux des traditions et de l’authenticité , ce pays est beaucoup plus que cela . Nous avons aimé vraiment la campagne , loin des plages, où précisément les gens sont authentiques , accueillant , sympathique . Là, vous pouvez déguster une cuisine traditionnelle , l’expérience moment unique avec le vrai Mexique .

Nous avons particulièrement apprécié les solitaires eaux turquoises de réunion du désert de la Basse Californie (environs de Guerrero Negro) , les paysages d’agaves autour de Tequila et Oaxaca , zones naturelles protégées du Chiapas , démonstration de nixtamalisation dans une feria de maïs à Puebla , nager dans un cénote sauvage dans le Yucatan , atteindre le sommet des pyramides des sites isolés mayas de Calakmul et Becan dans le Campeche . Mais bien sûr, tout dépend de ce que vous recherchez à expérimenter.

6. Nature du Mexique généreuse : VRAI

La plage de l'embarquement!!!

La plage de l’embarquement!!!

De mes lectures de cartes ou des documentaires animaliers, l’Amérique centrale et le Mexique en particulier m’ont toujours été synonyme de Nature généreuse. De part son relief, sa géologie et son gradient de latitude, le Mexique est une mosaïque d’habitats, un hot-spot de la biodiversité mondiale.

Il se classe au 5ème rang mondial des pays ayant le plus d’espèces. Il occupe le premier rang dans le nombre total des reptiles, des cactus, et de pins. Il héberge plus de 1 000 espèces d’oiseaux, 640 de reptiles, 450 mammifères, 330 d’amphibiens et plus d’insectes que vous pourriez probablement jamais compter.

Mais ce patrimoine naturel exceptionnel est EN DANGER comme dans de nombreuses régions tropicales du globe. Selon l’INEGI, le Mexique a un taux de déforestation de 1,2 millions d’acres par an, l’une des pires au monde! De plus, le Mexique a 242 espèces en danger d’extinction, 435 considérée comme menacée, 244 considérées comme rares et 84 soumis à une protection spéciale (INEGI Evaluation environnementale, 1994 – je n’ai pas pu trouver une mise à jour!).

7. Mexique = petit-frère des Etats-Unis : VRAI

Dépotoir sauvage dans la campagne mexicaine avec plus de 50% de bouteilles de soda

Dépotoir sauvage dans la campagne mexicaine avec plus de 50% de bouteilles de soda

On pourrait dire malheureusement que c’est vrai. Parce que nous avons vraiment eu l’impression et la confirmation que les mexicains n’ont comme modèle de développement que les Etats-Unis. Cela pourrait être bien. Sauf qu’étant donné la pauvreté importante dans le pays, des systèmes éducatifs et de santé peu performants, des autorités publiques minées par la corruption font que seules les mauvaises choses du développement à l’américaine semblent copiées. Résultats : 1er pays consommateur de soda, 5ème pays avec le plus fort taux d’obèses (après l’Egypte, la Jordanie, le Koweït et Nauru, mais devant les Etats-Unis depuis 2013!), centres commerciaux immenses et zones commerciales tentaculaires, 4×4 énormes, industrialisation de l’agriculture à renforts de produits chimiques et d’OGM, séries télévisées américaines, etc.

Il faut dire que son grand voisin développé utilise le Mexique comme son dépotoir (déchets) et premiers terrains de jeu de ses multinationales aux effets sociaux et environnementaux désastreux : Honte aux Coca-Cola, PepsiCo, DuPont-Pioneer, et aux gouvernements peu bienfaiteurs de jouer de la pauvreté et ignorance des populations en difficulté. Nous ne sommes pas dûpes! Et vos opérations marketing et vos nombreux labels d’entreprises « socialement responsables » n’y changeront rien! Et espérons que les mexicains vont bientôt se réveiller pour défendre leurs droits à un autre type de développement et une alimentation saine!

Heureusement, nous avons aussi rencontré de belles initiatives qui ouvrent la voie à un autre développement en harmonie avec l’environnement et la diversité culturelle du pays. Et ironie, ce sont souvent des nord-américains qui en sont à l’origine!

8. Mexique = pieux et dévot : VRAI

Tradicion del Dia de los Muertos, Mich. Patrimonio immaterial mundial

Tradicion del Dia de los Muertos, Mich. Patrimonio immaterial mundial

C’est une autre image que nous avons du Mexique et de l’Amérique latine en générale. On a parfois été étourdi par l’omniprésence de la religion, dans le quotidien des familles, à l’école, dans les médias, etc. La religion fait partie de l’identité du Mexique. Par exemple, nous avons assisté admiratifs au pèlerinage de centaines de cyclistes ou marcheurs en direction de l’Eglise de la Vierge Guadaloupe (Virgen Guadalupana).

Même si nous n’avons pas adhéré aux discours prosélytiques, nous avons respecté ces attitudes. Par contre il a été parfois difficile de comprendre la logique derrière des comportements irrespectueux de pratiquants et de l’Eglise qui pourtant promeut le respect et la paix. Exemple : les chants et musiques religieuses à décibels de discothèque jusque tard dans la nuit perturbant le calme d’un village (que l’église soit catholique, évangéliste ou autre), adultes sombrants dans l’alcoolisme, adultère en sport national, et j’en passe. Mais c’est la nature humaine qui est comme ça! Et peut-être que la formidable hospitalité des mexicains prend sa source dans les croyances populaires?

 

9. Mexique = Maya : FAUX

La culture Maya ne constitue qu’une part du patrimoine historique et culturel du Mexique. Il est vrai que les Mayas ont marqué de leur empreinte indélébile le Monde entier par leurs connaissances avancées sur divers domaines tels l’astronomie, les mathématiques et l’architecture. Mais le Mexique est bien plus que cela. Les Toltèques, Aztèques, Olmèques, Zapotèques et Mixtèques ont tour à tour joué leur rôle (et pas des moindres) dans l’histoire du Mexique précolombien, et ne laisse à voir qu’une partie de leurs legs comme au fabuleux musée d’anthropologie de la capitale. Si vous vous intéressez à l’archéologie, l’histoire et la culture, le Mexique est un pays que vous devez visiter absolument.

Après 6 mois de vagabondage, nous n’avons fait que toucher du doigt cet immense patrimoine. Cette diversité culturelle et ethnique se retrouve dans la mosaïque de mexicains, issue de mélanges avec européens, africains et caribéens (et plus récemment asiatiques). Nous avons particulièrement apprécié les endroits ou subsistent des communautés indigènes (notamment au Michoacan, Oaxaca, Chiapas, Yucatan) car cela était différent. En effet, en Basse-Californie, à Guadalajara ou dans les zones touristiques, nous avions presque l’impression d’être en Europe ou aux Etats-Unis. Aucun intérêt d’y rester plus!

10. Mexique fait partie de l’Amérique centrale : VRAI et FAUX

De tout ce que nous avons dit auparavant, il y a certaines choses qui sont communes avec les autres pays d’Amérique centrale, au-delà de la langue castillane. Que ce soit l’hospitalité, la dévotion religieuse, le climat, la cuisine à base de maïs, etc.

Par contre à propos de niveau de développement, de par la proximité avec les Etats-Unis, le Mexique semble appartenir plutôt à l’Amérique du Nord.

Selon les mexicains interrogés, certains se considèrent davantage appartenir à l’un ou à l’autre ensemble. Peu importe, l’important est qu’ils sont avant tout mexicains. Viva Mexico!

Et si vous voulez revoir ce que nous avons vu au Mexique, cliquez sur ce lien

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Nos 10 Contre-Vérités sur le Mexique

  1. Stéphane Guay dit :

    Salut à vous deux,
    Terminé le mexique ? Vraiment content de voir que vous avez pu traverser le pays sans problème. Au départ, c’était mon inquiétude justement du à la corruption.

    Très bon résumé en passant et vraiment instructif.

    Je partage !

    Stéphane et Annie.

    • Oui c’est passé étant donné qu’on est déjà au Nicaragua « déjà ».
      Le Mexique nous a tellement plu qu’on y est resté qd même 6 mois, avec pleins de détours, plus de 17 Etats traversés. On a l’impression d’avoir traversé plus d’un pays tellement il est diversifié au niveau culturel et naturel. Si vous ne connaissez pas, je vous le conseille vraiment, notamment à vélo! C’est un peu pour cela qu’on a écrit cet article pour rendre hommage à ce pays formidable. A bientôt les amis.
      David et Miguel

  2. FABIOLA OJEDA dit :

    Toute c’est vrai dans cette résumé sauf le dernier point, Mexique c’est Amérique du nord, et ça c’est ne pas pour notre langue, culture, et état d’esprit; l’Amérique a une division territorial non culturel ou linguistique (pour la linguistique on peut parler de l’Amérique latine) quand on parle de Amérique du nord, Amérique central et Amérique du sud, ça vous pouvez le vérifier dans le libres de géographie, et c’est quelque chose facile a comprendre si vous regardez une carte de l’Amerique: il y a 2 grands portions du terre lies avec une petite franche, donc la partie du nord c’est conforme pour Groeland, Canada, Etat Unis d’Amérique et Mexique. L’Amerique central se conforme pour toutes le pays dans la petite portion de terre que fait la union, et bien sur, l’Amérique du sud est conforme pour le pays au sud.
    http://luisamariaarias.wordpress.com/2012/12/17/geografia-fisica-y-politica-de-america/

    • Merci Fabiola pour ce récapitulatif géographique.
      Je parlais davantage de la perception d’appartenance à l’un ou à l’autre, en fonction de considérations linguistiques, culturelles, historiques et géographiques. Nous avons rencontré plus de mexicains se disant mésoaméricains que nord-américains. Si on considère l’ensemble diversifié du Mexique, de ce que nous avons visité, nous aussi avons trouvé que le Mexique a une identité centro-américaine plutôt que nord-américaine.

  3. Arnaldo Marucco dit :

    I agree with you 100%,but Point 7,need more than talk against USA, like a big brother, because millions of mexican live there, work, and send back to Mexico millions of dollars/pesos,every months.Remesas, are after the oil, and turism,the next more important economic item. Drink coca cola,is a responability of the Mexican goverment, the same corrupt goverment you was talking about. Having a neighbord like Colombia, Congo, or France, mean a lot more poverty for Mexican people.

    • Arnaldo I agree with the beginning of your explanation. Yes I did short-cuts to talk only about the US, avoiding to tell that there are other companies from other countries that are in the same globalization. I don’t agree with your statement saying that it is only the responsibility of the Mexican government. If I consider the dramatic contamination of Mexico (the majority because of plastics), I would say that it is also the responsibility of companies like Coca Cola to help governments and people. But that is incompatible with their profit scheme and they prefer to finance projects enabling to see them everywhere (schools, bus stop, restaurants, bars, etc) instead of financing programs of recycling, reusing if they really philanthropic! Responsibility should be shared. But now in this case, this is only the environment and health of million of people that is being destroyed. At least if they were neighbours of other countries, maybe they will have access to a cheap but healthier food!?

  4. Leticia dit :

    Je suis mexicaine et attention!, les burritos ne sont pas un fast-food développé par les Nord-Américains seulement!! Peut-être qu’ils ne soient pas très populaires dans le centre du pays où on mange plus le maïs, mais au nord, ils sont très répandus. Au México on les mange avec du boeuf ou des haricots, les versions américains sont très différents, ils ont beaucoup des ingrédients al interieur.

Share a Comment!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s