A la source de l’or brun : Le café de Colombie

On associe souvent la Colombie au café, parmi d’autres clichés, et à juste titre. Depuis la Conquête espagnole, le café s’est imposé comme une culture d’exportation à haute valeur ajoutée. Il a façonné les paysages du centre et du Sud du cordon andin, appelé Eje cafetero ou « région caféicole ».

Le café et la Colombie

Mes nombreux détours m’ont amené sur la route du patrimoine cafetier, en pleine saison de récolte. Premier arrêt à la coopérative de Aguadas, après plus de 4600 m de dénivelé cumulé en trois jours de chemin de terre abrupt et caillouteux. Il s’agit d’une coopérative de plus de 1400 associés producteurs d’un produit noble qui a fait et fait toujours la renommée de la Colombie : le café.
Par son sol volcanique, ses terrains en altitude, et son alternance de saisons, la Colombie bénéficie d’atouts favorables pour la culture du café arabica, qui se regroupe autour des versants des trois cordillères et dans la Sierra Nevada de Santa Marta, principalement dans les départements d’Antioquia (16%), du Huila (16%), du Tolima (12%), du Cauca (7.5%), de Caldas (9.5%), du Valle de Cauca (7%), de Risaralda (6%). La culture du café génère 631 000 emplois directs, soit un emploi rural sur trois, en majorité chez les petits producteurs (96% des cultivateurs de café possèdent des exploitations de moins de 5 hectares). De manière indirecte, 2 millions de personnes dépendent de cette filière. Le secteur du café représente 3% des exportations colombiennes (contre 60% dans les années 70). La production annuelle a atteint 7.5% de la production mondiale en 2012. En 2011, 99% de la production a été exportée principalement vers les Etats Unis (42%), l’Europe (30% dont 1.5 % vers la France), et le Japon et la Corée (15.5%).
Cafe CooperativaLa Fédération Nationale des Caféiculteurs (FNC), a été créée en 1927 pour réguler le secteur. Il s’agit d’un modèle unique s’appuyant sur des petits producteurs et qui a fait ses preuves pendant des décennies pour structurer une filière de qualité, reconnue mondialement. La FNC regroupe à elle seule 30% des exportations.
La coopérative caféicole d’Aguadas, municipalité rurale du nord du département de Caldas, a été précurseur de la démarche qualité dans la filière cafeicole en Colombie. Elle a apuyé un programme pionnier de conversion à la cafeiculture Bio, aujourd’hui avorté faute d’organisation suffisante de la filière locale. Elle a aussi soutenu les caféiculteurs dans la rénovation totale de leurs plantations de café de la variété Catura alors attaquées par la Roya, un champignon, remplacée par de nouveaux plants de la variété résistante Castillo. Depuis 4 ans, Aguadas a retrouvé son niveau de production d’avant crise. Je me suis alors intéressé à la politique de qualité poursuivie par ses agents, sous l’impulsion de Nespresso (Nestlé).

Démarche qualité Nespresso AAA, un des meilleurs cafés du monde

Le café de qualité Nespresso AAA représente aujourd’hui 1 à 2% du marché du café, issu de 60 000 producteurs du Brésil, Ethiopie, Costa Rica, Kenya, Inde, Mexique, Nicaragua, Guatemala et de Colombie. La demande ne cesse d’augmenter. Nespresso accompagne chaque année de nouveaux producteurs et coopératives à s’engager dans une démarche de qualité en continu afin de répondre à la demande. La démarche qualité s’attache à trois volets : qualité du produit, responsabilité sociale et respect de l’environnement.
Il s’agit avant tout d’un accompagnement technique en vue de l’amélioration en continu, travaillant en association pour appliquer les bonnes pratiques en matière de qualité, de durabilité et de productivité.
Afin d’extraire le volume requis chaque année, des clusters ont été mis en place au niveau de chaque grand terroir. Ces terroirs correspondent à un arôme recherché à un moment donné, et évidemment un potentiel productif (caractéristiques de sol, d’altitude, pluviométrie, hygrométrie, etc). Celui de Caldas/Antioquia est le premier qui s’est organisé pour répondre à la demande de Nespresso. L’aventure a commencé lorsque le gérant de l’époque de la coopérative d’Aguadas évoqua un possible partenariat avec Nespresso, un de ces clients. Aujourd’hui, c’est le principal client de la coopérative, puisque 95% de ses producteurs associés sont certifiés Nespresso AAA.

Dépulpeuse artisanale

Dépulpeuse artisanale

Les producteurs d’Aguadas profitent de l’antériorité de la démarche sur leur territoire. Cela porte aujourd’hui ses fruits. Avec l’aide et les conseils des agronomes de la coopérative, le producteur doit améliorer ses pratiques culturales, basées sur les critères d’agriculture durable (cahier des charges). L’amélioration passe aussi par la rénovation des installations (séchage, dépulpage, stockage, lavage, etc). Si le producteur répond aux critères fixés, il peut devenir producteur Nespresso, et reçoit sa carte d’identification Nespresso. Un contrat est alors signé, avec droits et devoirs, liant Nespresso à la finca (donc héréditaire lors de la transmission de la finca à un autre).
Nespresso incite les producteurs à aller plus loin. S’ils respectent d’autres critères, notamment en gérant durablement les eaux résiduelles du traitement de la baie et issues de la ferme elle-même, ils peuvent recevoir la certification Rainforest Alliance. Le cahier des charges de cette certification évaluée par l’ONG indépendante Natura Colombia, est décliné en 300 critères, dont certains obligatoires, et 10 principes adaptés aux spécificités colombiennes. Aujourd’hui 50% de ses producteurs associés sont certifés Rainforest Alliance, contribuant à plus de 60% du café Rainforest Alliance du cluster (pourtant Aguadas ne représente que 10% de la surface productive du cluster). Chaque année, Natura Colombia audite un échantillon de producteurs. S’il y en a un seul qui ne répond plus aux prérequis, l’ensemble du groupe perd sa certification. « Il s’agit donc d’une réelle démarche collective, ou chacun doit se responsabiliser dans sa rapport à la qualité » résume un des agronomes de la coopérative. La prime pour le producteur est alors de 8ooo COP soit 4 $ US par cargaison de 125kg (cad +1% avec les tarifs de 2014) auxquels s’ajoutent 50 000 COP soit 25 $ US pour la qualité Nespresso AAA (en 2014 cela correspond +7% de gain).

Soutien au développement rural

Au-delà de l’amélioration des pratiques culturales, Nespresso aide à l’amélioration des conditions de vie des cafeiculteurs. Nespresso prévoit d’offrir les installations de traitement des eaux à 80 exploitations caféicoles afin qu’elles puissent atteindre les standards Rainforest Alliance. Il paie le coût de l’assistance technique, c’est-à-dire de l’équipe d’agronomes de la coopérative. Un programme pour les bénéfices économiques périodiques s’attache à fournir un complément de retraite aux cafeiculteurs à partir de leurs 62ème année.

Famille de caféiculteurs à El Brillante

Famille de caféiculteurs à El Brillante

La coopérative est aussi engagée dans une démarche de commerce équitable à travers sa certification Fair Trade par FLO (Fair Trade International). Le gain de la coopérative adhérante à FLO reçoit un gain de 20 centimes d’euros par livre de café vendu. Ce revenu supplémentaire par rapport à une filière normale est ensuite réinvesti dans des projets sociaux pour les communautés rurales, par exemple pour rénover une école rurale, aider à la mise en place d’installation de traitement des eaux, manutention des machines agricoles, analyse du sol, et même des bourses pour les jeunes de la communautés pour aller étudier dans des grandes universités.
Le plan de développement de la coopérative définit démocratiquement les orientations et les actions prioritaires à mettre en oeuvre à destination des 1400 associés adhérents. Ensuite, la coopérative travaille avec des délégués de chacune des veredas (villages).
La certification Fair Trade a l’avantage d’assurer un prix de rachat du café (ou prix de base) même si le cours du café est descendu plus bas, ce qui est une assurance intéressante en temps de crise.

L’itinéraire du café, du champ à votre tasse

Prochain arrêt à la Finca « El Brillante« , bordée d’hibiscus flamboyants, associée depuis la première heure à la démarche coopérative. La maison héberge plusieurs familles. Tous sont souriants et aimables, à l’image de mon expérience incroyable en Colombie.

A la ferme, la cerise (baie de café) arrivée à matûrité est ramassée exclusivement à la main, sur les versants très escarpés entre 1500 et 3500 m d’altitude. La baie est alors de couleur jaune à rouge vif, en fonction des variétés cultivées. Elle est ensuite dépulpée, puis laissée à fermenter naturellement à l’air libre pendant 12 à 18 heures. Vient ensuite l’étape de lavage puis de séchage en séchoir ou à l’air libre, parfois sur un bout de route dans un virage! Le grain sec appelé alors pergamino est vendue à la coopérative.
Cette dernière réalise un test en tasse de ce café après torréfaction et mouture de quelques grains de la récolte de la Finca. En fonction de l’arôme recherché par le testeur et des critères de production durable, le café de qualité Nespresso sera ainsi séparé du reste du café collecté à la coopérative. Le lot correspondant est pesé, trié, stocké au sec. Le producteur est payé en conséquence : gain de 50 000 pesos colombiens COP par cargaison de 125kg. Ensuite, ce café Nespresso est exporté vers l’Europe en « café vert » en sacs de 75kg jusqu’à une fabrique Nespresso oũ il sera torréfié, moulu et assemblé à d’autres cafés d’origines diverses pour en faire des Grands Crus (ce que vous retrouvez dans les capsules en aluminium pour votre machine Nespresso). Il ne reste plus qu’à le déguster!
Pendant ce temps, à l’autre bout de la planète, des jeunes plants de café sont en train de germer et des savoirs-faires de se transmettre afin d’assurer un plaisir durable de tous les amoureux de ce breuvage.

Publicités

3 réflexions sur “A la source de l’or brun : Le café de Colombie

Share a Comment!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s