SIX JOURS INOUBLIABLES DANS LA JUNGLE AMAZONIENNE

Après plusieurs tentatives avortées depuis Pucallpa, Iquitos puis Leticia, me voici arrivé à Manaus. Grâce aux recommandations et commentaires de voyageurs sur le Routard.fr, je sollicite les services de l’agence de voyages Amazon Green Tours. Rejoint par Miguel pour cette visite, nous allons vivre une sacrée belle expérience dans le « poumon vert de la planète Terre ».

Une agence familiale

Après plusieurs travaux dans le secteur touristique, Paula et Elso ont décidé de se lancer dans l’aventure de développer leur propre agence de tourisme. Tirant les fruits de leurs expériences, ils créent en 2012 Amazon Green Tours, en misant sur la maîtrise des langues pour se démarquer des nombreuses autres agences. La qualité des guides est aussi primordiale. Formés par son père Don Joao, guide natif , Paula, tout comme Elso, connaissent la « selva » (forêt tropicale humide) comme leur poche. Ils ont foison d’anecdotes et ne manqueront pas de répondre à vos interrogations. L’Amazonie a tant de choses à nous apprendre, de magie et de mythes qu’il ne faut pas hésiter d’avoir à portée ces personnes prêtes à partager quelques uns de leurs savoirs.

Pour aider les communautés défavorisées

Paula et Elso souhaitent aider des communautés défavorisées. A travers le tourisme, ils soutiennent des projets de développement communautaire. Une partie des bénéfices (entre 5 et 10% ) servent à financer des projets de solidarité communautaire, comme acheter du matériel de construction, scolaire, donner des cours de langues. Sur l’emplacement choisi pour leur nouveau lodge, sur le territoire d’une communauté Kabucos abandonnée des services publics, une école est ainsi en train d’être construite pour rapprocher l’éducation aux enfants isolés. De plus, le tourisme crée des emplois locaux. Au-delà des guides, les conducteurs de barque, les agents de propreté et d’entretien, les cuisiniers, ce sont une vingtaine de familles qui bénéficient de l’activité. Cette nouvelle source de revenu est une alternative à la coupe forestière et une diversification à la culture du manioc. Paula et Elso ont dans l’idée de faire participer pendant une journée les touristes désireux à ces travaux communautaires, ou bien d’accueillir des volontaires. Cela peut être en donnant des cours de langues aux enfants ou participer aux travaux courants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un tout nouveau circuit

Avec un petit groupe de français, nous allons rejoindre après 2 heures de transport multiple (bateau à moteur, mini-bus, barque) depuis Manaus les rives du Rio Mutuca. A cette saison de hautes eaux (« cresciente« ), les chemins, les forêts sont inondées. Le meilleur moyen pour se déplacer est la barque. Au programme de ces 4 jours : balades en barque de jour et de nuit, randonnée dans la forêt tropicale, campement avec feu de camp au milieu de la forêt, les autres nuits se faisant dans la toute nouvelle lodge, et de nombreuses surprises réservées par Dame Nature et nos guides expérimentés. Le circuit se termine par une visite rapide de la communauté riveraine de Cachoeira da castanha, sur le Rio negro, et d’où est originaire Paula. Une pause gastronomique concoctée par Sra Conceiçao et assaisonnée avec les histoires de Don Joao : un de mes meilleurs poissons amazoniens : Tucunaré, Tambaqui, Pirarucu, etc. Nous y avons adoré la partie de pêche de piranhas.

Sur les rives du Mutuca

Sur plus de 70 hectares que compte la propriété, autant dire qu’il y a du potentiel! La lodge de simple facture, faite de bois recyclé, est bien intégrée dans son environnement, bordée par canal ou igarape  d’un côté, par la forêt de l’autre. Elle possède actuellement 4 chambres de 3 personnes chacunes, prochainement 2 chambres de plus. Il n’y aucune habitation en vue (même s’il y en a proche), ce qui donne sans aucun doute un charme au lieu. La tranquillité, et les bruits de la jungle qui se réveille dès la nuit tombée. Les repas servis sont bons, copieux, variées et typiques, 4 qualités essentielles à nos palets affamés. Car oui, il y fait chaud, parfois suffocant alors que nous marchons sur un sentier au milieu de cette jungle. Le bon de cette saison de hautes eaux est qu’il y a peu voire pas de moustiques. Nous profitons bien des nombreuses balades en barque, avec ou sans moteur. Notre coup de coeur, ce fût entre le coucher de soleil et la tombée de la nuit : magique, paisible, en harmonie avec la nature, à vivre! Elso et notre conducteur nous font progresser parfois à coup de machette dans ce dédale aquatique. Très difficile d’imaginer que 4 mois plus tard, l’eau descendue de 5 mètres, il n’y a plus de canaux mais des chemins, des plages… Ce soir-là, on aura du tourner avant de pouvoir apercevoir et attraper un jacaré, caiman noir.

Campement en forêt

Le « must », ce fût la nuit en forêt. Un mythe qu’on est nombreux à avoir en venant visiter l’Amazonie qu’on a pu assouvir en partie. Ce n’était pas en mode « survie » car les armatures bois était là pour suspendre nos hamacs, mais le lieu est sauvage. On a appris à monter nos hamacs, faire le feu avec du bois mouillé ou encore confectionner nos assiettes et couverts avec ce qu’offre la forêt. Reste plus qu’à patienter que le poulet veuille bien griller, le temps de conter milles anecdotes d’anacondas et de jaguars. Par chance, il n’a pas plu cette nuit-là, et les grenouilles se sont un peu retenues. Des sentiers de randonnée « sauvages », nous avons découvert quelques-uns des nombreux usages de la forêt et de ses occupants pour se protéger des moustiques, se nourrir, s’abriter, se vêtir, faire de l’artisanat ou se soigner. Plus loin, nous rendrons visite à un des géants de l’Amazonie : le Samaúma. Celui-ci mesure plus de 20 mètres de circonférence avec ses racines drapées. Là on se sent bien petit, en vénération, comme le faisaient les indigènes il y a peu…

Amazon Green Tours…

On a beaucoup apprécié les informations et les connaissances traditionnelles, la gentillesse de nos guides, leur professionnalisme et la rigueur dans le planning, la sécurité totale dans les embarcations et le transport en général. On aurait beaucoup aimé que le guide parle en portugais pour un peu plus d’authenticité dans les échanges. Dans ces cas là, l’anglais, bien qu’utile pour la compréhension de tous, nous a semblé être un frein pour s’imprégner du lieu. En tout cas bravo à Elso et Paula pour leur bon travail et leur vision. Longue vie à leurs projets.

Vous l’aurez compris, nous vous recommandons vivement de vivre une expérience dans l’Amazonie avec Amazon Green Tours. Pour plus d’informations, visitez cette page www.facebook.com/amazongreentour.trip

Publicités

2 réflexions sur “SIX JOURS INOUBLIABLES DANS LA JUNGLE AMAZONIENNE

Share a Comment!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s