Ça monte dur dur !

Il y en a eu des belles montées pendant ces 31000 kilomètres parcourus. Mais de toute, la plus dure qui m’a obligé à poser pieds à terre et à descendre de ma monture de 70 kg, c’est celle-là, entre le Lac Atitlan – Panajachel et Solola (Guatemala) : 2,5km à 11% de moyenne par une chaleur tropicale sans air. Imaginez!

Il y eut aussi la longue montée entre Balsas et Celendin (Pérou), 45km et 2600m de dénivelé, mais par cette distance et les lacets réguliers, on a le temps de s’y habituer.

IMG_8357

Publicités

Share a Comment!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s