UN ECO-HOTEL DANS LE SUD LIPEZ ? (FR)

On ne peut pas de dire que l’écologie soit la préoccupation des tours opérateurs opérants dans le Sud Lipez. Ni celle des autorités de gestion de la pourtant « protégée » Réserve de faune Eduardo Avaroa, en particulier le SERNAP, si on en croit les agissements de ses usagers et de ses gardes. Pourtant, lové en bordure de la Lagune Hedionda, un éco-hôtel et un restaurant typique ont vu le jour. C’est sans aucun doute grâce à la volonté et l’investissement d’un seul homme, passionné par la Nature et en particulier par la faune.

Là encore, j’ai eu la chance de découvrir ce lieu magique, accueilli les bras ouvert par la petite équipe de cinq employés. Il faut dire que j’étais épuisé ne rêvant plus qu’à prendre un peu de repos… La grande lagune Hedionda vous envoûtera à coup sûr. A chaque heure de la journée, elle change de couleur. Aux premières heures du matin, au calme plat, succède la houle et le vent tempétueux, voire infernal. Les flamands, eux, restent impassibles. En écrin, les crêtes des volcans et autres montagnes dépourvues de végétation dont le blanc de la neige éternelle tranche avec le rouge de la roche. Un pâté de maison a donc vu le jour depuis 2004, avec un design original et coloré. Il ne cesse de s’agrandir. Dès l’arrivée, on est mis au goût écologique du lieu, avec des panneaux appelant le visiteur au respect de la Nature environnante comme « ici seul le vent court » (à destination des 4×4 pressés). Cette structure fait partie, avec celui situé au nord du Salar de Uyuni à Coquesa, au pied du volcan Tunupa des deux éco-hôtels proposés par l’Agence Senda andina.

Good Practice!L’objectif de ces éco-hotels est de proposer au visiteur un lieu de relaxation et de contemplation tout en contribuant à la protection de la biodiversité. De la conception à la mise en opération, ces deux structures ont intégrés les règles et les caractéristiques environnementales.

  • EN HARMONIE AVEC SON ENVIRONNEMENT: il est fait usage de matériaux locaux avec une bonne acclimatation, en pensant particulièrement à l’orientation solaire et à l’aspect naturel et sobre du bâtiment.
  • TOILETTES SÈCHES : A des fins de protection de l’environnement, les nutriments et la matière organique des sanitaires sont récupérés et compostés pour les plantes. Ce système inodore évite la propagation des maladies, la contamination de l’environnement et est totalement inoffensif. Il se caractérise par des WC séparant les fèces de l’urine et d’un système de compostage.
  • ALIMENTATION SAINE : L’écologie dans la nourriture. Les restaurants proposent autant que possible de la nourriture agro-écologique et locale. Cependant, l’environnement de la lagune rend ce challenge difficile, les sols étant très pauvres et surtout les conditions climatiques extrêmes.
  • ÉNERGIE SOLAIRE : Caractéristique essentielle! Il faut dire qu’il abonde. La plupart de l’énergie consommée dans les locaux provient des rayons du soleil recueillies par des panneaux solaires. Ils aident aussi à chauffer l’eau. Cependant, ce système est couplé à des batteries et un générateur à gasoil.
  • CONTACT AVEC LA NATURE : randonnée pédestre, visites ornithologiques ou astronomiques dans le ciel plus propre du monde … sont quelques-unes des activités qui peuvent être entreprises dans ces hôtels écologiques.

Pour pallier à l’afflux de déchets due à l’activité touristique, les bouteilles sont recyclées et réutilisées, las déchets organiques mis en compost. Les plastiques eux doivent être brûlés faute d’alternative écologique dû à cet isolement extrême (nous sommes là à plus de 150km de la première ville). Le personnel réalise une ronde hebdomadaire de ramassage des déchets abandonnés par les touristes. Cela porte ces fruits car le site est propre! Une caractéristique malheureusement très rare en Bolivie! L’eau, elle, provient de sources, légèrement salée. Sa gestion ne pose aucun problème environnemental.

L’entreprise a formé le personnel dans le domaine du tourisme. Elle est dans l’attente d’une reconnaissance et d’une promotion accrue pour tous ces efforts socio-environnementaux accomplis et projetés. En choisissant l’un de ces deux éco-hôtels, vous aurez la garantie de contribuer à un projet à taille humaine respectueux de la Nature et des conditions de travail. Faites comme moi, n’hésitez pas à vous arrêter dans ce lieu unique pour un peu de repos. Il peut accueillir jusqu’à 50 visiteurs à la fois, dans des chambres standard à luxe (de 150 à plus de 1500 bolivianos par nuit, selon). Normal que cet établissement original sur la route des lagunes et volcans du Sud Lipez accroît chaque année les visites (environ 2500 nuitées en 2014). Un pari remporté vu les conditions d’isolement extrêmes! Chapeau bas! Et merci pour cette belle nuit de repos !

Publicités

Une réflexion sur “UN ECO-HOTEL DANS LE SUD LIPEZ ? (FR)

Share a Comment!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s